Objectif 2022 : ensemble pour l'école inclusive

publié le 24/07/2018
Mercredi 18 juillet 2018, le Ministère de l’Éducation Nationale et le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées ont annoncé les différents axes pour aller vers une école plus inclusive. Après une première année d’actions, voici les nouvelles mesures envisagées par le gouvernement… 

 
Un système éducatif avec des enseignants formés et soutenus dans la prise en compte des besoins éducatifs particuliers des élèves 
 
  • Une formation effective sur la compréhension du handicap et les adaptations scolaires 
  • Une plateforme numérique nationale de formation permettant d’accéder facilement aux adaptations scolaires 
  • Des enseignants ressources maillés sur le territoire, mobilisables depuis la plateforme 
  • Des enseignants référents centrés sur leur mission d’animation et d’appui à la construction des Projets personnalisés de scolarisation (PPS), avec un nombre de suivis plus restreint. 
 
Un système éducatif avec des établissements et des équipes outillés pour mener à bien leur projet inclusif, en interaction avec le secteur médico-social et les collectivités territoriales 
 
  • Des établissements qui planifient, évaluent et améliorent la qualité de leur démarche inclusive avec un outil d’aide Qualinclus (intégrant la relation aux parents d’enfants en situation de handicap et la coopération avec les partenaires) 
  • Des pôles inclusifs d’accompagnement localisés permettant d’améliorer la qualité de la prise en compte des besoins spécifiques 
  • Des équipes éducatives et de suivi de la scolarisation qui adaptent les conditions d’études, mobilisent le matériel pédagogique adapté et élaborent un PPS par élève en lien avec les MDPH 
  • Des ULIS plus répandues permettant aux établissements de disposer d’une ressource enseignante spécialisée supplémentaire 
  • Des unités d’enseignement deux fois plus nombreuses pour scolariser les élèves des établissements et services médico-sociaux (ESMS) dans l’école 
  • Un accroissement significatif de l’appui des services médico-sociaux aux établissements scolaires 
  • Des accompagnants formés, mieux reconnus, aux conditions de travail rendues attractives, intégrés aux pôles inclusifs d’accompagnement localisés 
  • Une prise en charge plus rapide de l’accompagnement des élèves, ajusté à leurs besoins spécifiques et à leur emploi du temps. 

Un système éducatif qui garantit la continuité des temps scolaires, péri et extra-scolaires dans le cadre de projets éducatifs territoriaux (PEDT) inclusifs 
 
  • Un accès à des activités à forte valeur éducative en complément de la scolarité pour les élèves 
  • Un complément d’activité pour les accompagnants du premier degré qui le souhaitent 
  • Une meilleure conciliation de la vie familiale et professionnelle (notamment des mères) qui limite le risque d’usure sociale et répond au besoin de répit. 
 
Un système éducatif qui garantit la continuité des parcours des élèves en situation de handicap jusqu’à la formation professionnelle initiale, l’enseignement supérieur ou le premier emploi 
 
  • Des outils numériques accessibles et mieux utilisés 
  • Des continuités garanties entre les aménagements des conditions d’évaluation d’enseignement et des conditions d’examens 
  • Des attestations de compétences acquises au regard des référentiels du diplôme préparé, pour certains élèves en situation de handicap qui ne peuvent accéder au diplôme 
  • Des accompagnements multi-partenariaux des élèves en situation de handicap dans leurs premières démarches d'insertion professionnelle


 
Source : 
http://handicap.gouv.fr/presse/dossiers-de-presse/article/ensemble-pour-l-ecole-inclusive