Le groupe Casino a intégré une politique en faveur des collaborateurs « aidants » de personnes âgées et/ou de personnes en situation de handicap

Elisabeth Alves, Directrice des Relations Sociales Adjointe Directrice Santé Sécurité au Travail et Handipacte Groupe
publié le 30 juin 2015
Explications autour de la démarche "Aidons les aidants" du Groupe Casino avec Élisabeth ALVES, Directrice des Relations Sociales Adjointe Directrice Santé Sécurité au Travail et Handipacte Groupe, et de Annie Ayel, Responsable Mission Handipacte. 
 
Dans le cadre de vos accords d’entreprise, le Groupe Casino a mis en place une politique d'aidants familiaux, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette démarche ?

En 2010, lors de la négociation du 5ème accord handicap et à la demande des organisations syndicales, le groupe Casino a souhaité intégrer une politique en faveur des collaborateurs « aidants » de personnes âgées et/ou de personnes en situation de  handicap.
Cette démarche répond à quatre politiques sociales du Groupe : 
- Handipacte
- Senior
- Egalité professionnelle (sous l’angle de l’articulation de la vie privée / vie professionnelle et de la parentalité)
- santé et sécurité au travail sous l’angle des risques psychosociaux

Rapidement un plan de financement à hauteur de 1000€ est alors mis en place pour toute personne qui aurait à charge un enfant, un conjoint handicapé pour aménager leur véhicule personnel. La communication autour de la thématique commence alors à se mettre en place afin que tous puissent mettre un nom sur ce qu’est un aidant familial. 

En 2011, des conférences et des ateliers animés par des experts (MDPH, juristes …etc) sont proposés sur des thématiques ayant attraits aux aidants familiaux : scolarisation des enfants handicapés, aides aux personnes âgées…etc. Ces conférences sont lancées au siège social à Saint Etienne entre 12h et 14h et remportent un franc succès (+ de 100 personnes participantes) et ont été reconduites en 2012. 

Enfin en 2013, le groupe Casino prouve sa volonté de  traiter le sujet et signe un accord collectif sur la mise en place du congé de l’aidant familial, signé par 3 syndicats sur 4, efficient le 1er janvier 2013 pour une durée indéterminée.

A qui s'adresse ce congé ?

A tous les salariés en CDI pouvant justifier être un aidant familial d’une personne (enfant de moins de 21ans, enfant de + de 21 ans rattaché au foyer fiscal, époux, partenaire de PACS, concubin notoire, ascendant parent) handicapée ou gravement malade, nécessitant une présence soutenue et des soins contraignants. 

Concrètement de quels droits bénéficient les aidants familiaux au travers de ce congé spécifique ? Y-a-t-il un impact sur la rémunération ? 

Cet accord a pour but de permette aux collaborateurs aidants familiaux de s’absenter pour accompagner une personne de sa famille handicapée ou dépendante ou atteinte d’une maladie grave sans perte de rémunération. L’absence est de 12 jours ouvrables maximum par année civile. 

Vous avez mis en place cette politique depuis 2013, quel est le retour d’expérience aujourd’hui ? 

Nous constatons que de nombreuses personnes ayant à charge des ascendants parentaux ont fait des demandes de congé, il était donc justifié d’ouvrir la politique mise en place au-delà des frontières enfants et/ou conjoints. 

En 2013 (1ère année) : 
100 jours ont été donnés par la direction
128 jours par les salariés
22 demandes ont été effectives (dont 18% pour les ascendants, 27% pour les conjoints et 55% pour les enfants)

En 2014 :
245 jours ont été donnés par les salariés 
100 jours par la direction 
38 demandes ont été effectives (dont 42% pour les ascendants, 18% pour les conjoints et 41 % pour les enfants)

En 2015 (au 31/05) : 
200 jours ont été donnés par la direction 
111 par les salariés
28 demandes ont été effectives (dont 46% pour les ascendants, 18% pour les conjoints et 36% pour les enfants)

Le Groupe Casino a également mis à la disposition des salariés une plateforme téléphonique "Juris Santé" ? Quelle en est l'utilisation ? quelles sont les thématiques abordées ?  

Nous souhaitions  mettre en place des ateliers/conférences comme celles que nous avons tenus au siège social sur tous les établissements  Casino mais par soucis logistiques, nous avons préféré lancer la plateforme téléphonique « Juris Santé ». 
Ainsi tout salarié peut appeler cette plateforme  à n’importe quel moment (de 9h à 18h du lundi au vendredi) et en toute confidentialité. 

Il faut savoir que le sujet des aidants familiaux est encore très peu abordé en entreprise, alors qu’en réalité il s’agit d’une thématique qui est amenée à prendre de l’ampleur notamment face au vieillissement global de la population … d’où l’intérêt d’intégrer cette politique au sein du groupe Casino.  

Comment sensibilisez-vous les salariés à la politique des aidants familiaux ?

Nous communiquons de manière large auprès de tous les salariés Casino par divers moyens de communication notamment : 
- la création de fiches d’aides d’information envoyées à l’ensemble des salariés avec le bulletin de salaire 
- la création du guide « Je suis aidant parlons-en » : adressé à l’ensemble des collaborateurs du groupe via le magazine « Regards » avec pour but de sensibiliser, informer et accompagner sur les aides existantes auprès des structures concernées. 

Y-a-t-il d’autres projets que vous souhaitez intégrer à cette politique ? 

Nous avons  élargi les thématiques de notre politique des aidants familiaux, notamment autour des événements familiaux pouvant avoir une incidence sur la gestion du travail (divorces, sur endettement…etc.).
Propos recueillis par Delphine Roche