“ Inciter les lycéens en situation de handicap à poursuivre leurs études “

Kristell Breuilly, Responsable de la Mission Diversité
publié le 07 juillet 2014
Filiale du Groupe La Poste, La Banque Postale mène une politique active en matière d’emploi des personnes en situation de handicap. Après un premier accord collectif conclu en 2008, et la mise en place de la Mission Diversité, La Banque Postale, a signé un troisième accord collectif en janvier 2014. Interview de Kristell Breuilly, Responsable de la Mission Diversité. 
 
Quels sont les engagements de la Banque Postale en faveur des travailleurs handicapés ?
 
Depuis 2006, la Banque Postale s’engage en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. Cet engagement s’est renforcé en 2008, par la signature d’un premier d’accord d’entreprise et par la création d’une Mission Handicap Diversité et Egalité des Chances, qui permet notamment de piloter l’ensemble des actions en faveur du handicap.
 
Aujourd’hui, nous poursuivons nos efforts à travers la signature d’un 3ème accord triennal (2014-2016), avec l’ensemble des organisations syndicales. Ce nouvel accord nous donne la possibilité d’agir sur plusieurs axes : le recrutement, l’intégration, la formation, le maintien dans l’emploi et la sensibilisation auprès des différents acteurs de l’entreprise. Nous voulons développer d’avantage notre politique d’achat au secteur protégé et adapté, et continuer à étendre notre partenariat avec des associations spécialisées dans la diversité.
 
Combien de personnes en situation de handicap recrutez-vous par an ?
 
Notre objectif est de recruter 15 personnes pendant toute la durée de notre accord. 13 personnes ont été recrutées, lors de notre précédent accord. Nous tâchons donc d’être le plus attractifs possible dans un contexte de recrutement externe restreint.
 
Sur quel type de poste recrutez-vous ? Proposez-vous des postes en alternance ?
 
Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Etant une banque de siège, nous proposons des postes dans le domaine de la communication, du marketing, de la finance de marché, de la comptabilité, et du risque etc.
 
L’alternance est un excellent levier d’intégration pour les travailleurs handicapés. Cela nous permet d’améliorer leurs compétences et ainsi favoriser le recrutement des profils de niveau Bac+2 à Bac+5. De ce fait, nous accueillons régulièrement des stagiaires en alternance et nous avons créé un guide de l’alternance. Pour postuler, les candidats peuvent consulter nos offres sur Handibanque.fr ou directement sur l’espace recrutement du site la Banque Postale.
 
Nous avons réalisé des partenariats avec de grandes écoles : Essec, Science PO sur le programme ‘Sciences Po Accessible’ mais aussi avec les universités, l’objectif est d’inciter les étudiants en situation de handicap à poursuivre leurs études dans de bonnes conditions, et à les aider à préparer leur insertion sur le marché du travail.
 
Comment sensibilisez-vous les collaborateurs au handicap ? 
 
La communication et la sensibilisation sont des axes importants de notre politique handicap. Nous avons par exemple mis en place du mois d’avril au mois de décembre, des cours de langue des signes française. Cette action de sensibilisation est très appréciée des participants qui se retrouvent en immersion totale dans le monde des sourds.
 
Pour sensibiliser les collaborateurs d’une manière plus divertissante, nous avons organisé une avant première pour le film «  De toutes nos forces », le second long métrage du réalisateur Nils Tavernier, qui aborde le handicap au sein d’une famille. Nous mettons en place régulièrement des événements de sensibilisation pour parler de nos engagements, des mesures individuelles et pour montrer nos actions. Nous participons chaque année à la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées ; cela devient un événement clés pour sensibiliser les collaborateurs.
 
Nous avons ainsi organisé l’an dernier une table ronde, avec des managers, des salariés en situation de handicap et des collègues de collaborateurs handicapés, afin de lever les freins et briser les stéréotypes, vis-à-vis du handicap et de montrer que handicap rime aussi avec réussite. Nous avons des partenariats avec des associations dédiées au handicap et à la diversité, et deux fois par an nous organisons des journées de sensibilisation (solution santé) sur un thème précis, une maladie ou un handicap.
 
Que faites-vous en matière de maintien dans l’emploi ?
 
Nous disposons d’une équipe pluridisciplinaire (médecin du travail, infirmières, RRH, assistante sociale) qui se réunie tous les mois pour trouver des solutions en faveur de l’intégration des travailleurs handicapés, tel que : l’aménagement des horaires, des postes de travail, les formations, les évolutions de carrières, etc. L’objectif est d’analyser chaque situation pour essayer de trouver la meilleure solution.
 
La Banque Postale qui a signé un accord sur le télétravail pour l’ensemble de ses collaborateurs proposait déjà préalablement ce dispositif sur préconisation du médecin du travail pour les personnes en situation de handicap. Concernant les mesures individuelles de  l’accord handicap, elles permettent aux salariés de bénéficier de 4 demi-journées par an, pour les rendez-vous médicaux, une demi-journée pour les démarches administratives. 3 demi-journées sont accordées aux collaborateurs ayant un enfant en situation de handicap. Enfin, nous prenons en charge financièrement une partie des frais d’aménagement du véhicule personnel, des frais de déménagement et des frais du permis de conduire.  


Propos recueillis par Olivier Angelini