“Au sein du Groupe Casino, nous avons une politique active d’accueil de stagiaires et d’alternants“

Annie AYEL, Responsable Mission HANDIPACTE
publié le 07 mai 2015
Engagé depuis de nombreuses années en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, le Groupe Casino mise notamment sur l’alternance et l’accueil de stagiaires, pour mieux insérer les travailleurs handicapés dans l’entreprise. Interview de Annie AYEL, Responsable Mission HANDIPACTE et Anne-Sophie Joly, Responsable Partenariats Emploi Groupe
 
Chaque année Casino organise une journée des écoles partenaires, quel est objectif de cette journée ?
 
Annie AYEL : au sein du Groupe Casino, nous avons une politique active d’accueil de stagiaires et d’alternants. Une fois par an, nous organisons au siège, à Saint-Etienne, une journée des écoles partenaires. Lors de cette journée, nous invitons une quarantaine d’écoles de France entière, partenaires du Groupe, mais aussi, des partenaires emploi (Cap Emploi, Pôle Emploi). Ce rendez-vous annuel nous permet de signer des conventions de partenariat avec les écoles mais également de montrer que nous recrutons en alternance. A l’issue de notre dernière journée, j’ai été contactée par trois écoles pour mettre en place un partenariat.
 
Concrètement, il se passe quoi lors de cette journée ?
 
Annie AYEL : C’est une journée d’échanges et de sensibilisation organisée sous la forme de tables rondes. Nous parlons de notre engagement en faveur de la diversité, de la stratégie de recrutement du Groupe notamment en alternance, de l’insertion des jeunes et des contrats de génération. A travers cette journée, nous voulons montrer que l’alternance est un excellent moyen de former les candidats afin de les recruter à l’issue de leur formation.
 
Lors de la dernière journée, un focus a été fait sur la question du handicap, nous avons par exemple diffusé un film d’animation présentant les actions du Groupe. Je présente également à tous les participants, les grands axes de notre accord d’entreprise et quelques chiffres, pour montrer que nous sommes engagés depuis de nombreuses années en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.
 
Enfin, nous organisons des mises en situation et des jeux de rôle pour sensibiliser les responsables des ressources humaines au recrutement de travailleurs handicapés, au maintien dans l’emploi et sur les différents types de handicap comme le handicap non visible.
 
Quelles actions mettez-vous en place pour recruter notamment en alternance ?
 
Anne-Sophie JOLY : Tout d’abord tous nos postes à pourvoir sont ouverts aux personnes en situation de handicap, ce sont les compétences qui priment. Fin avril, nous lançons une campagne alternance, qui se déroule sur 3, 4 mois. Nous menons différentes actions de communications en interne et en externe, afin de changer le regard sur le handicap. Nous participons à des forums de recrutement notamment avec Jobinlive et nous diffusons des offres d’emploi sur des sites spécialisés.   
 
Combien d’alternants recrutez-vous ?  Avez-vous des difficultés à trouver des candidats ?
 
Anne-Sophie JOLY : le Groupe Casino est très engagé sur l'emploi des jeunes. Chaque année nous accueillons entre 2 000 et 2 500 jeunes en stage et en alternance, de tous niveaux de qualification : du CAP au Bac +5. Pour cela, nous nous appuyons sur une quarantaine d’écoles partenaires et disposons d'un site dédié www.alternance-stages-casino.fr également accessible aux personnes en situation de handicap.
 
Nous recrutons également sur des postes d’encadrement où Il est plus difficile d’embaucher des personnes en situation de handicap. De ce fait, l’alternance est un excellent levier d’intégration et nous permet d’améliorer nos recrutements sur ce type de postes. Sans oublier les écoles partenaires du Groupe casino, qui sont de mieux en mieux préparées à accueillir des personnes en situation de handicap.
 
Quels sont les contrats proposés ?
 
Anne-Sophie JOLY : nous proposons des contrats d’apprentissage et de professionnalisation du CAP au Bac +5. Nous travaillons avec nos écoles partenaires mais également avec des écoles externes. 

Propos recueillis par Olivier Angelini